Nous partîmes à 6 et, une fois n’est pas coutume, nous revînmes à 7 !

Au départ donc, nous étions 6 valeureux riders à braver une météo plus frisquette : André, Fred, Jérémie, Xavier, Stéphane, Bruno.

Je propose à André d’emmener le groupe à travers la forêt du Rouvray jusqu’à l’école de police ; il accepte bien volontiers. C’est à une bonne allure (sans temps mort !) que nous parvenons rapidement au lieu-dit précédemment. Sur sa lancée, André poursuit en direction de l’antenne relais des Essarts. Le point du chute de la sortie (euh, désolé Jérémie !) étant d’aller observer l’état du méandre de la Seine depuis le château Robert-le-Diable.

A l’antenne, on n’arrête plus André qui poursuit seul en tête son périple en direction du château. Arrivés à la table de pique-nique dans la côte des 17 tournants, nous prenons directement dans le vallon avant de remonter vers le château par des sentiers connus d’André (on ne le tient plus !). En plus d’un coaching sans erreurs, André avait avalé une pendule ; à 15h30 très précises, nous étions au château où nous avons attendu Yacine (le 7ème larron de l’aventure !) : pause goûter ! Après une petite vingtaine de minutes, André, chaud comme la braise, remet une dent et nous ramène à bon port à une moyenne de 15 km/h et se permet même le luxe d’arriver … en avance à 16h50.

Merci beaucoup à André d’avoir accepté d’emmener le groupe tout au long de cette sortie. Après un galop d’essai la semaine dernière, cette fois-ci l’essai est transformé !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A samedi !

  1. Jeremie says:

    Sortie très agréable jusqu’au château Robert le diable car pas de pluie. C’était bien glissant quand même.
    Le retour était moins agréable à cause de la pluie qui s’en est mêlée. Toujours la bonne humeur dans le groupe qui fait qu’on est quand même motivé malgré la mauvaise météo.
    André a bien assuré en chef de meute. Vivement qu’on roule sur la neige : histoire de faire des cascades!

    Bonne semaine à tous

  2. Stéphane COUP says:

    Il y en a certains qui avaient “French Cup et tendinite”, d’autres “basket”, d’autres ” boulot”, certains “coiffeur”,d’autres encore “pluie trop forte et froid intense, beurk “, et que sais je encore.???..
    Bon, bien…, je vais être positif en signalant que nous nous sommes bien amusés et que ce superbe bain de boue d’une durée det trois heures fût excellent pour la bonne humeur, la solidarité et la rigolade.
    André en “jeune retraité” nous a confirmé ses talents de meneur.
    Tout fût agréable et sympathique malgré l’absence de nos amies préférées ( Monique et Véronique).
    C’était aussi plus paisible sans les “hurlements” de Franck et d’Anthony et nous avons même pu entendre les oiseaux et voir quelques biches..
    Allez, à samedi prochain avec le soleil.;
    @mitiés.
    Stéphane.

    • L@urent says:

      Et oui superbe French Cup, bien que fatiguante en tant que bénévole (de 6h00 à 23h00) sur les 2 jours de compétition et avec une moyenne de 15 km par jour !
      Je serai pas là ce samedi, compétition de Maud à Compiègne mais j’envisage une petite reprise en douceur dimanche matin 😉
      Pour ceux que ça intéresse rendez-vous à 9h30 sur le parking du lycée.
      Merci à André d’avoir emmené le groupe et bravo aux autres vététistes d’avoir suivi notre jeune retraité sous ces trombes d’eau.
      Merci à Stéphane pour les photos des dernières sorties et de l’AG,(j’ai enfin pu trouver 5 min pour les publier ;))
      Bon weekend à tous,

  3. André says:

    Et oui effectivement, Bruno m’a confié la lourde de tâche de mener le groupe pour cette après-midi presque printanière. Très grande responsabilité compte tenu du nombre de bikers au départ soit… 6 inconscients. Mon principal souci était donc de n’en perdre aucun. Merci pour vos compliments mais Bruno m’a quand même aidé à certains croisements de chemins qui se ressemblent tous et en forêt il n’y a pas de panneaux. Quand à la rapidité, nous n’avons eu aucun incident mécanique a déploré. En tout cas, malgré la pluie et le terrain boueux, nous avons tout de même passé une excellente après-midi et toujours dans la bonne humeur. Ah au fait, à la fin de la sortie lors du comptage des effectif, nos n’étions pas 6 mais 7 courageux sur la ligne d’arrivée. Je ne cherche pas à comprendre. Je pense avoir réussi ma mission. André

Laisser un commentaire